Renaud Auguste-Dormeuil. Si c’était à refaire

Passée

-


Galerie contemporaine du MAMAC

Renaud Auguste-Dormeuil When the paper…

Renaud Auguste-Dormeuil
When the paper…, 2013-2018
Technique mixte, œuvre performative
Vue de l’exposition « Renaud Auguste-Dormeuil : Si c’était à refaire », MAMAC, Nice, 2018
Courtesy galerie In Situ - Fabienne Leclerc, Paris
Photo Philippe Pallanti - © Renaud Auguste-Dormeuil

Né en 1968, Renaud Auguste-Dormeuil questionne depuis le milieu des années 1990, la fabrique de l’image, envisagée dans son espace public et politique.
Visibilité/invisibilité, luminosité/obscurité, mémoire/oubli, ce que l’on sait/ce que l’on croit savoir, évoquer sans montrer, dire sans narrer… sont autant de balises pour appréhender ses œuvres qui mettent en forme les codes qui organisent le flux des images. Si les premières préoccupations de l’artiste étaient essentiellement tournées vers les nouvelles cartographies, son œuvre, depuis quelques années, prend un tour plus métaphorique et performatif.
Pensée comme une constellation d’expériences se déployant au MAMAC et dans l’espace public, l’exposition de Renaud Auguste-Dormeuil en galerie contemporaine se manifeste dans une succession d’événements inframinces ou spectaculaires organisés pendant la durée du projet, impliquant le public à travers diverses modalités de participation.

Projet réalisé en collaboration avec l’Espace de l’Art Concret (Mouans-Sartoux) qui présente l’exposition « Don’t let me be misunderstood ».

Journal de l'exposition

Commissariat de l'exposition :

Hélène Guenin, directrice du MAMAC et Rébecca François, attachée de conservation au MAMAC
Collaboration avec l’EAC – Espace de l’art concret, Mouans-Sartoux
Renaud-Auguste Dormeuil est représenté par in situ gallery

Retour en haut de page