Michel Blazy, Timeline

Passée

-


Galerie des Ponchettes

Vue de l’exposition « Michel Blazy

Vue de l’exposition « Michel Blazy : Time Line », Galerie des Ponchettes, Nice, 2017
Photo François Fernandez - © ADAGP, Paris 2018

Michel Blazy est né sous le paysage azuréen, le 24 avril 1966, période d’ébullitions de formes libératrices de manières d’être au monde et s’inscrit aujourd’hui parmi l’une des figures françaises les plus originales de sa génération. Par des effets et expérimentations Low Tech, l’artiste observe et travaille avec le vivant avec un périmètre de captation allant du jardin à la maison jusqu’au supermarché. Ses petites activités évolutives et éphémères donnent à voir des explorations sensibles de micro-organismes en perpétuelles mutations.

Il imagine à la galerie des Ponchettes une installation immersive et environnementale convoquant l’art des jardins à l’esthétique de la ruine. Les arches recouvertes d’une purée de tomate d’un rouge pompéien se détachent du ciel d’un bleu réalisé à l’agar-agar qui rappelle en mémoire les peintures de Giotto. Au centre de cette fresque murale prend place un cercle de charbon duquel une végétation spontanée prend vie. Le noir mat du bois calciné contraste avec la brillance et la fraicheur de la verdure accentuant l’idée de régénérescence. Une sculpture antique recouverte d’aluminium, une brique et un disque dur envahis de végétation spontanée, des vêtements recouverts de mousse complètent ce paysage chromatique, olfactif et sensoriel, dessiné à l’échelle de l’architecture, dans une expérience synesthésique.

Journal de l'exposition

Commissariat de l'exposition :

Rébecca François, attachée de conservation au MAMAC

Retour en haut de page