Harun FAROCKI, Parallele I-IV

Passée

-


Galerie contemporaine du MAMAC

Harun Farocki, Parallele II,

Harun Farocki, Parallele II, 2014. © Foto: "Parallele" © Harun Farocki 2014.

Reconnu pour son travail d’investigation sur le rapport entre société, image et politique, mené depuis les années 1960, le cinéaste Harun Farocki propose avec le cycle « Parallele » une analyse percutante des univers numériques. L’installation déploie une étude en quatre actes de l’histoire du jeu vidéo et de son évolution fulgurante.

Parallele I explore la représentation de certains éléments naturels depuis la création du jeu vidéo dans les années 1980 et les premiers balbutiements de l’image numérique jusqu’à l’ultra sophistication contemporaine des univers (végétation qui se ploie au passage d’un personnage, miroitement de la lumière sur l’eau, feuilles bruissant sous l’action du vent). Parallele II et III, prolongent cette exploration et interrogent les limites virtuelles et symboliques de ce rapport mimétique au réel en tentant – sans succès – d’enfreindre les frontières invisibles des territoires déployés. Harun Farocki révèle le caractère déterminé et clos du monde virtuel (roches sans épaisseur, sol impénétrable, étendue d’eau sans profondeur). À ces limites topographiques répondent les limites comportementales des personnages dans Parallele IV. Le cinéaste met en évidence l’éventail donné des réactions et l’absence de mémoire des personnages qui les réduit à la condition d’automates.

Farocki nous plonge chaque fois dans l’envers du décor, mettant en lumière le travail des infographistes. Son analyse d’ordre technologique et philosophique offre une vision allégorique du monde contemporain. Ni célébration, ni exploration à charge, Parrallele interroge, au-delà de la virtuosité de ces univers artificiels, les perspectives que ces produits de l’industrie du divertissement esquissent sur la société d’aujourd’hui et notre rapport au réel.

Journal de l'exposition

Commissariat de l'exposition :

Hélène Guenin, directrice du MAMAC
Projet réalisé avec le soutien de : Harun Farocki Filmproduktion, Antje Ehmann ; MOVIMENTA : Marianne K. Roméo et Estelle Macé ;
Eidotech, Yvonne Brandl

Partenaires principaux

Retour en haut de page