Bernar Venet, un artiste et ses artistes.

12 octobre 2018 – 13 janvier 2019

Salle 8


Venet

Robert Morris, Sans-titre, 1969.
Feutre brun. 255 x 453 cm et Robert Morris, HEDGEHOGS, 2013. Bois de hêtre. 155 x 188 x 188 cm, Collection Bernar Venet, New York, Photo : François Fernandez, © Adagp, Paris 2018

Au printemps 1966, Bernar Venet se rend pour la première fois à New York. Il est accueilli par Arman qui l’héberge dans son atelier au 84 Walker Street. Au Whitney Museum, Venet découvre avec fascination les minimalistes américains, notamment Donald Judd, Dan Flavin et Sol LeWitt. L’épure des formes géométriques, le développement en série des oeuvres, le recours à des matériaux industriels et la volonté de créer des formes impersonnelles résonnent avec sa recherche. Cette découverte le confirme dans sa démarche et en fin d’année il s’installe à New York.
L’aventure qui y démarre permet à Bernar Venet d’entamer un dialogue avec une communauté d’artistes unis par un même esprit de recherche et une intuition partagée d’un bouleversement artistique en germe.
La collection de l’artiste et de la Venet Foundation constituée à partir de la fin des années 1960, témoignent aujourd’hui de ce contexte d’émulation inédit, de ce réseau artistique et des amitiés tissées. L’ensemble majeur de pièces d’art minimal et conceptuel réuni ici offre en effet, en contrepoint de l’exposition monographique, une plongée dans ces années et dessine, en creux, le portrait d’un artiste œuvrant au cœur d’un réseau. Cet ensemble témoigne également du regard hors pair de Bernar Venet sur l’art de son temps.