David Tremlett

29 mai - 26 septembre 2010
3ème étage du musée



David Tremlett, “travail in situ ” - MAMAC 2004


  Catalogue


Vernissage le vendredi 28 mai 2010 à 18h30 en présence de l'artiste

David Tremlett est né en 1945 à Sticker St Austell, dans les Cornouailles anglaises. Il vit et travaille à Bovington, dans le Hertshire, Angleterre. Il a fait des études au très sérieux Collège of Art de Londres. A 19 ans, insatisfait de l’académisme excessif de cet enseignement, il part en Inde en quête de sons, d’images, d’étonnements, qui lui sont désormais une source inépuisable de sensations qu’il retranscrit dur le papier ou sous forme de peintures murales.

Le Mamac avait montré une peinture murale monumentale de David Tremlett dans l’exposition « Intramuros » en 2004, puis lui avait commandé la mise en couleur de l’escalier à volute menant aux terrasses : Drawing for Sw, 2005. A présent, l’artiste nous propose un ensemble de 19 pastels sur papier parmi les dernières séries créées ces deux dernières années.


« Place and Matérial » est l'occasion de prendre toute la mesure d'une œuvre exigeante et sensible. Cet artiste nomade est un de ces peintres qu’on qualifie de « marcheurs », conduit par son instinct à aller à la rencontre d'autres cultures et à en nourrir sa création picturale métissée. Son travail est profondément structuré par le voyage, avec ce qu'il comporte de dépaysement, de découvertes, d'observations attentives et de rencontres, et par le désir de se situer en marge des catégories établies. De là découle l'emploi exclusif de matériaux considérés comme mineurs comme la craie, la terre ou le pastel, qu’il confronte dans un contact physique étroit de la main avec le support, et le développement de compositions monumentales et souvent éphémères.
Carnet et crayon en mains, David Tremlett parcourt le monde et consigne les manifestations de la nature, du paysage, les formes de l’architecture, la trace de l’homme créateur : « le fugitif, l’immatériel, le presque rien ».

Signes, événements, sons, couleurs sont réinvestis de retour à l’atelier dans des œuvres sur papier, parfois de très grand format. Ils constituent aussi la matière d’un dialogue avec l’architecture d’un lieu pour la création de Wall drawings (dessins muraux au pastel).
La série d’œuvres sur papier présentée au Mamac met en scène des compositions abstraites où les plages de couleur sont juxtaposées en aplats à l’intérieur de lignes soigneusement déterminées selon les principes géométriques qu’il affectionne. Les œuvres que montre l’exposition Place and Material sont un constat de sa réflexion à ce moment donné de son interrogation sur la peinture.

  Catalogue