Robert Rauschenberg,
on and off the wall
24 juin 2005 - 08 janvier 2006


A Quake in Paradise (Labyrinth),détail, 1994
Acrylique et mine de plomb sur 29 panneaux d’aluminium reliés entre eux,
aluminium poli anodisé et polycarbonate (lexan) avec encadrement aluminium, dimensions variables
Collection de l’artiste © Robert Rauschenberg, Adagp, Paris, 2005
Photo Ed Chappell. Images des plongeurs, courtesy Aaron Siskind Foundation

L’Exposition Le projet d’une monographie consacrée à Robert Rauschenberg est en instance dans la programmation du musée depuis plusieurs années. L’œuvre de Robert Rauschenberg, son impact, sa place dans l’histoire de l’art de la deuxième partie du XXème siècle, en font un artiste majeur, fondamental, dont la présentation a été souvent envisagée mais n’avait pu être encore abordée.
Des dépôts et des prêts d’oeuvres successifs avaient permis jusqu’ici la présence régulière de l’artiste américain dans la collection permanente.

Les échanges avec l’artiste ont permis d’élaborer une exposition présentant une sélection d’oeuvres issues de sa collection personnelle : Gluts (assemblages), Peintures et photographies.
Ce sont 90 oeuvres sur métal, résultant de toutes les préoccupations artistiques, techniques et humaines de l’artiste, choisies par Robert Rauschenberg dans sa collection personnelle, qui sont présentées dans l‘exposition du Mamac.

L’exposition sera présentée par la suite au Centro Moderna e Contemporanea della Spezia, La Spezia, Italie, en 2006, sous l’égide de Bruno Corà.
(Pour toute information concernant la présentation de l’exposition en Italie, contact : CAMEC, Centro Moderna e Contemporanea della Spezia, Piazza Cesare Battisti, 1 – 19121 La Spezia , tél 00 39 0187 734593, fax n° 00 39 0187 256 773 - e-mail : camec@comune.sp.i)


Robert Rauschenberg
Milton Ernest Rauschenberg est né en 1925 à Port Arthur, Texas.

Robert Rauschenberg entreprend une formation artistique en 1945, suit des études au Black Mountain College, en Caroline du Nord, où il est l’élève de Josef Albers. C'est là qu’il se lie d’amitié avec le compositeur John Cage et le danseur/chorégraphe Merce Cunningham. Il rejoint ensuite New York et l’Art Students League.
1951 : Première exposition personnelle à la Betty Parson gallery, New York. C’est l’époque des peintures monochromes « White Paintings », « Black Paintings » et « Red Paintings ».

Il effectue un voyage en Europe et en Afrique du Nord en 1952 avec l'artiste Cy Twombly, crée des collages qui annoncent sa méthode de combinaison de thèmes disparates dont la plupart des motifs prendront définitivement place dans son registre iconographique.
Il entreprend les « Combine Paintings » en 1953, intègre dans la peinture abstraite des images et des objets du monde réel, confrontant peinture et sculpture. Par son dialogue avec les divers médias de la création artistique, l'artisanat et le ready-made, l’expression du pinceau et l'image reproduite mécaniquement il sera identifié comme précurseur du Pop Art, à l’instar de son ami Jasper Johns.
1959 : Il participe à la première biennale de Paris et expose chez Daniel Cordier.
1962 : Rauschenberg explore la technique du transfert pour son travail de gravure.
1963 : Première exposition individuelle dans un musée, au Jewish Museum de New York.
1964 : Grand prix de la XXXIIe Biennale de Venise.

Faisant preuve d’une immense curiosité expérimentale il participe avec ses amis Merce Cunningham et John Cage à l’élaboration de spectacles de théâtre et de danse et collabore par ailleurs avec des écrivains tels que Alain Robbe-Grillet et William Burroughs.

D’autres projets d’ordre scientifique artistique et humain « Experiments in Art and Technology » ou « Rauschenberg Overseas Culture Interchange » (ROCI) permettront de mettre en place une collaboration internationale entre chercheurs, artistes et artisans du monde entier.

Dans le cadre du projet ROCI, Rauschenberg voyage autour du monde et explore diverses cultures et pratiques artistiques locales dans onze pays différents; les oeuvres qui en résultent seront elles-mêmes à l'origine de sculptures et de peintures métalliques entreprises au milieu des années 80. Après avoir d’abord peint et sérigraphié sur cuivre à l'occasion de l'exposition ROCI du Chili en 1985, Rauschenberg explorer les années suivantes l'emploi du métal comme support pour peinture, émail et images sérigraphiées. Les images et objets trouvés renvoient aux voyages de l'artiste, tandis que les surfaces métalliques polies reflètent l'environnement immédiat des oeuvres.
L'artiste sera présent lors du vernissage de l'exposition le jeudi 23 juin 2005 à 19h.