Le précieux pouvoir des pierres
30 janvier - 15 mai 2016
musée



Alicja Kwade, Lucy, 2004-2006, Charbon noir compressé et agent adhésif, 14 x 14 x 18 cm
Collection de l'artiste - Courtesy König Galerie, Berlin, © Alicja Kwade - Photo Matthias Kolb

Vernissage le vendredi 29 janvier 2016 à 18h30
Dans le cadre du vernissage de l'exposition, Paul Armand Gette procédera à une célébration à Aphrodite : L'Apothéose des fraises ou Les Menstrues de la déesse.

Marina Abramović, Michel Blazy, George Brecht, James Lee Byars, Pierre-Laurent Cassière, Marion Catusse, Marine Class, Hubert Duprat, Jean Dupuy, Paul Armand Gette, Isabelle Giovacchini, Guillaume Gouerou, Laurent Grasso, Alicja Kwade, Didier Mahieu, Aurélien Mauplot, Éric Michel, Damián Ortega, Ève Pietruschi, Emmanuel Régent, Evariste Richer, Jean-Philippe Roubaud, Bettina Samson, Valentin Souquet.

Les minéraux suscitent la curiosité et l'émerveillement collectifs. Qui, petit ou grand, n'est pas parti à la chasse aux cailloux, collecter les spécimens les plus curieux pour les arranger en une constellation de petits trésors ? Cet attrait oscille entre la simple curiosité d'amateur et la contemplation esthétique, entre la croyance spirituelle ou magique et l'expérimentation scientifique. Si cette fascination en art s'inscrit dans une histoire qui reste encore à écrire, aujourd'hui force est de constater l'engouement des artistes actuels pour la minéralogie et plus spécifiquement pour le précieux pouvoir des pierres. Certains artistes les utilisent brutes tels des ready-mades re-sensibilisés, les collectent, les mettent en scène ou les représentent, quand d'autres les soumettent à des expérimentations, les transforment et produisent des simulacres.

Conçue comme une véritable immersion, l'exposition « Le précieux pouvoir des pierres » imbrique plusieurs temps restituant les différentes résonances et vibrations singulières que les artistes confèrent aux minéraux. Une première traversée invite à un voyage spirituel dans la relativité spatio-temporelle ouvrant sur l'imaginaire et la symbolique engendrés par les phénomènes occultes et les grands mystères de la nature. Puis, vient le temps de la collecte et de la représentation dans lequel le visiteur est transporté dans une sorte de cabinet minéralogique parsemé de simulacres et de vanités. L'exposition a été réalisée avec le concours du Muséum d'histoire naturelle de Nice.

L'exposition bénéficie du soutien de Association des amis du MAMAC

[En savoir plus]