Jaume Plensa
23 novembre 2007 - 27 avril 2008


Doors of jerusalem - © adagp Paris, 2007
Photo Laura Medina

Liste des oeuvres exposées Oeuvres (Visuels) Entretien

Jaume Plensa est né à Barcelone en 1955 ; il est actuellement l'un des sculpteurs les plus importants de la scène artistique contemporaine.

Depuis 1980, date de sa première exposition à Barcelone, Jaume Plensa a vécu et travaillé à Berlin, Bruxelles, au Royaume-Uni (invité par le Henry Moore Institute) et en France (invité par l'Atelier Alexandre Calder) ; Il vit actuellement entre Barcelone et Paris où il a enseigné à l'Ecole nationale des Beaux-Arts.

Depuis 1992 Plensa a reçu de nombreux prix et distinctions tant sur le plan national qu’international, notamment une nomination au titre de Chevalier des Arts et des Lettres du Ministère de la culture en France (1993), le prix national des Arts Plastiques, le prix national de la culture de la Généralité de Catalogne (Barcelone, 1997), le Prix de l'Association espagnole des Critiques d'Art pour la meilleure œuvre présentée à l'ARCO (Madrid, 1998), le prix Koinè-Seat per l'Arte (Vérone, Italie, 1998), le prix Mariano Benlliure de Sculpture 2002 (Madrid, 2002) ; plus récemment il a été nommé Docteur Honoris Causa de la School of the Art lnstitute of Chicago (Chicago, Etats-Unis, 2005).

Son œuvre a été exposée dans de nombreux musées et galeries en Europe, aux États-Unis et au Japon : Fondation Joan Miró, Barcelone ; Galerie nationale du Jeu de Paume, Paris ; Henry Moore Sculpture Trust, Halifax, Royaume-Uni ; Malmö Konsthall, Malmö, Suède ; Stadtische Kunsthalle, Mannheim, Allemagne ; Musée d'Art Contemporain de Lyon ; Musée Luigi Pecci, Prato, Italie ; Kestner Gesellschaft, Hanovre, Allemagne ; Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig, Vienne, Autriche ; Palais Vélasquez / Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia de Madrid, Espagne ; BALTIC Centre for Contemporary Art, Gateshead, Royaume-Uni ; Arts Cluc Center for Contemporary Art de Chicago, Etats-Unis ; Musée des Beaux-Arts de la ville de Caen ; Wilhelm-Lehmbruck-Museum de Duisbourg, Allemagne ; CAC, Malaga etc.

 

Les matériaux de l’artiste

Le travail de sculpture de Jaume Plensa a connu différentes étapes. Au début des années 1980 le fer a représenté son matériau privilégié, les sculptures étaient en grande partie réalisées avec des éléments et matériaux de récupération, fer, bronze, cuivre, etc., matérialisant des personnages et des formes anthropomorphiques à partir de collages et découpages.

En 1986, Plensa engage une série de sculptures en fer ayant recours à l'une des plus anciennes techniques de fonte de métal. Ses pièces se transforment alors en sculptures de grand format en rapport avec la terre, les roches et le magma.

Abandonnant ensuite presque toute trace de figuration, Plensa tout en continuant à travailler avec le fer lui associe la lumière qui, combinée au métal, produit un travail d'une grande beauté. C'est à ce moment-là aussi qu’il introduit dans ses sculptures des textes en relief, des textes poétiques, des phrases ou simplement des mots, qui agissent comme autres matériaux constitutifs de l'œuvre, couleur ou coups de pinceau.

Depuis lors, Jaume Plensa n'a jamais cessé de travailler avec la lumière et la fonte, aluminium, bronze, laiton, verre, acier, résine et autres, variant les matériaux en fonction des besoins de l’œuvre elle-même ou de l'espace d'exposition. Toujours réalisées à l'échelle humaine, ses sculptures nous donnent à voir des containers, des cabines, des cavités. Ces dernières années, de manière presque simultanée, les matériaux retenus pour la fonte étaient la résine synthétique, le verre fondu, mais aussi l'albâtre, choisi pour sa mystérieuse translucidité, utilisés pour construire ces «maisons» si personnelles, sièges de l'âme et recueils des émotions.

Ajoutés à la lumière parfois troublante, son et texte constituent une autre piste à suivre, une porte à ouvrir et confèrent au travail actuel de Plensa la dimension poétique du langage, à la fois lyrique et matériel, qui le caractérise et le différencie.

L’œuvre sur papier :

Parallèlement à son travail de sculpture et en y accordant le même degré d’importance, l’artiste a réalisé une œuvre sur papier considérable, essentiellement constituée de dessins et de collages qui entretiennent toujours un rapport étroit avec la sculpture.

Ce ne sont pas des dessins d’étude, mais bien des œuvres pensées pour un travail en deux dimensions, traitées le plus souvent en noir et blanc mais comportant aussi des touches colorées, bien qu’éparses. Les collages de photos, les textes constitués de lettres en plastique, les superpositions, les manipulations et le relief qu'il parvient à donner au papier confèrent à son travail une dimension matérielle qui le rapproche inévitablement de la sculpture.

Sur ce point, tout en considérant aussi l’aspect ludique avec lequel il aborde la sculpture ou l’œuvre sur papier, il faut mettre en évidence l’implication et l’énergie soutenue qu’il consacre à son travail graphique lequel révèle de façon évidente une constante préoccupation de recherche et d'originalité.

Dans le domaine de la sculpture dans l’espace public qui représente une importante partie de la production de l’artiste, on peut voir des œuvres permanentes de Plensa en Espagne, en France, au Japon, au Royaume-Uni, en Corée, en Allemagne, au Canada, aux États-Unis etc. L’un de ses projets les plus récents et indéniablement l'un des plus brillants, est The Crown Fountain (2006) situé dans le Millenium Park de la ville de Chicago; on peut citer aussi Breathing installée dans le bâtiment de la BBC à Londres.

Liste des oeuvres exposées Oeuvres (Visuels) Entretien