Stéphane Pencréac'h - Peinture d'Histoire


©ADAGP, Paris, 2014

12 avril - 31 août 2014

Salle 8 - 3ème étage du musée

Du 12 avril au 31 août 2014, le Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice (MAMAC) présente l'exposition Peinture d'Histoire de Stéphane Pencréac'h qui, dans ses ouvres les plus récentes, prend un nouveau chemin, celui des conflits au Moyen-Orient. Un « sujet improbable pour un peintre occidental qui scénographie la révolution du peuple dans quatre villes » 1 : Tombouctou (Mali), Tunis (Tunisie), Tripoli (Libye) et Le Caire (Égypte). Il choisit un épisode caractéristique pour chacun des conflits. Pencréac'h propose ainsi quatre triptyques de grand format.


Tombouctou, 2012, huile sur toile, polyptique, 195 x 780 © ADAGP, Paris, 2014.


Stéphane Pencréac'h ou l'inventeur d'une nouvelle peinture d'Histoire ?

Le peintre s'inspire d'évènements récents dont il fait l'analyse « à chaud ». Ce genre s'inscrit dans la lignée de ses premières séries dans lesquelles la mort et la vie s'entremêlent, où les monstruosités de la guerre et l'espoir découlent de l'adversité et se chevauchent. Loin de la censure, la facticité et la distanciation des images, Pencréac'h choisit la peinture afin d'illustrer l'Histoire, et ce pour sa fonction critique, émotionnelle et subjective, même si le rapport à la photographie est latent. Dans cet objectif, il confère au médium une profondeur et une ampleur singulière, afin de décrire l'Histoire du Printemps arabe. Si Pencréac'h déploie ses peintures de manière apparemment assez classique, il vise cependant à fonder une expérience esthétique nouvelle et développe un traitement moderne, en référence au monde actuel.


Tunis, 2013, huile sur toile, polyptique, 195 x 780 cm © ADAGP, Paris, 2014.


biographie

En savoir plus