Niki de St. Phalle

Dossier de presse

dossier de presse
retour

Du 16 mars au 27 octobre 2002

La rétrospective : 325 œuvres

Cette rétrospective présente 325 œuvres de l’artiste, dont les 170 issues de la donation.

Certaines de ces œuvres sont peu connues, où ont été très peu exposées en France (les dernières expositions significatives ont eu lieu en 1980 au centre Georges Pompidou et en 1993 au musée d’Art moderne de Paris) puisqu’elles proviennent de la collection personnelle de l’artiste.

Dès 1958, elle assemble divers matériaux dans le champ du tableau, composant sur fond de bois des univers d’objets hétéroclites, poétiques et expressifs. Une sélection d’une vingtaine (24) d’œuvres de petites et moyennes dimensions de cette période a été choisie pour figurer cette phase de gestation au plan formel ; Pas fini, ca. 1959-1960 ; Paysage de la mort II, 1960 ; Ace of Spades, ca. 1960-1961 ; Paire de ciseaux, ca. 1960-1961 ; Toy Pig, ca. 1960-1961 ; Rubber Bands, ca. 1960-1961 ; …) etc.

Dart Portrait, ca. mars-avril 1961 est une déclinaison du Portrait of my Lover, 1961, prémonitoire des Tirs, et sur lequel les visiteurs du Salon Comparaisons à Paris, au printemps 1961 étaient conviés à lancer des fléchettes.

Plusieurs “ tirs ” historiques (Old Master, ca. 30 juin-12 juillet 1961 ; Tir au soulier, hiver 1961 ; Tir première séance – seconde séance, 26 février 1961 ; Tir à la raquette, ca 30 juin-12 juillet 1961 ; La cathédrale rouge, 1962 ; Drôle de mort ou Gambrinus, 9 février 1963…) etc. complètent et confortent la présence dans les collections du Mamac du Tir, 1961, œuvre acquise en 1988 par la Ville de Nice, réalisée le 26 juin 1961 impasse Ronsin à Paris, à coups de carabine, par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely, et documentée par Harry Shunk et John Kender. L’autel OAS, 1962, a été présenté dans la rétrospective Niki de Saint Phalle au Centre Georges Pompidou de 1980. Plusieurs œuvres (Homage to Nikita, printemps 1963 ; The Children, printemps 1963 ) sont des études pour le grand King Kong, “ tiré ” à Los Angeles, sur la plage de Malibu, et qui fait partie de la collection du Moderna Museet de Stockholm.

De sa période blanche, White Gremlin, ca. 1963-1964 et Cœur de vieille bigote, 1964 viennent confirmer les dépôts à long terme du Château noir et blanc, 1962, et de Sans titre, 1961, consentis par le Fonds National d’Art Contemporain au MAMAC.

De 1964 à 2000 on retrouve, plusieurs Vénus, des Nanas, des animaux du bestiaire de Niki de Saint Phalle, des installations (La toilette, 1978) des maquettes de Totems. Ces œuvres complètent l’approche pour le public et les scientifiques de la démarche d’une artiste représentative de l’art de la deuxième moitié du XXème siècle.

*extraits interview COTE magazine, décembre 2001

Des sculptures dans la Ville

Plusieurs sculptures monumentales, Musiciens de Jazz, Sportifs et Totems, seront installées dans la ville et offertes à l’appréciation du public. Ces réalisations représentent la dernière phase des travaux et sont issues de la collection personnelle de Niki de Saint Phalle.

Autour de l’exposition

Editions

Catalogue de l’exposition, éditions Acatos, Lausanne, 2002 ; textes de Pontus Hulten, Pierre Restany, Denys Riout, Niki de Saint Phalle ; Gilbert Perlein, 450 p environ, biographie, bibliographie.
Petit journal gratuit.

Evénements (sous réserve de modifications)

Le 30 mai à 18h, conférence de Denys Riout : Niki de Saint Phalle : des Tirs aux Nanas- Auditorium du MAMAC – entrée libre.
Une création originale de l’Opéra de Nice avec des costumes dessinés par Niki de Saint Phalle (prévu en Octobre 2002).

Le Musée d’Art moderne et d’Art contemporain en pratique
Promenade des Arts-06300-Nice mamac@ville-nice.fr
Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf le mardi et certains jours fériés
Renseignements : 04 93 62 61 62- Fax : 04 93 13 09 01

Prix d’entrée : 3,80 ¤, réduit 2,30¤
Entrée libre le 1er et le 3éme dimanche du mois et pour les mineurs toute l’année ; gratuit pour les étudiants et les moins de 26 ans durant le mois de mars ; gratuit pour tous les 6 et 7 avril dans le cadre du Printemps des musées.
Visites guidées : 3 ¤ ; réduit : 1,5¤
Atelier de création pour les enfants, adolescents et adultes.
Centre de documentation sur rendez-vous / boutique, librairie.

Commissariat général

Olivier Le Bihan, directeur des musées de Nice.

Commissariat de l’exposition

Gilbert Perlein, conservateur en chef du patrimoine, assisté de Michèle Brun et Sylvie Lecat, attachés de conservation du patrimoine, et de Julia Lamboley, assistant qualifié de conservation du patrimoine.

Chargée de communication sur ce dossier :

Marie-Hélène Seyrat, tel. 04.97.13.22.34 / Email : marie-helene.seyrat@ville-nice.fr


dossier de presse
retour