JAN FABRE
à la recherche d’Utopia
13 décembre 2003 - 02 mai 2004

Dossier de presse

retour

A propos de Jan Fabre par Frank Maes du SMAK de Gand
A l’occasion de l’exposition Jan Fabre au Château d’Arenthon à Alex, en juillet 2003

Jan Fabre ( Anvers, 1958) figure au panthéon des artistes de sa génération. Ses œuvres sculpturales sont depuis des années de tous les grands podiums de l’Art contemporain, de la Dokumenta à Kassel aux biennales de Venise, Saô Paulo et Istambul. A la fin des années soixante-dix, le jeune Fabre défraie déjà la chronique avec ses actions et ses performances. Dans le jardin de ses parents, il se crée un îlot à lui, qu’il délimite avec des panneaux de signalisation et au centre duquel il plante une tente. Dans cette tente-laboratoire qu’il baptise De neus / Neuslaboratorium, Jan Fabre questionne la nuit, explore le monde des insectes et réalise ses premiers textes, dessins, et sculptures. Cette tente contient à l’état embryonnaire déjà, tous les éléments qui peupleront son univers artistique – éléments dont les rangs ne feront que grossir comme sous l’effet d’une tornade que rien ne peur arrêter et qui aspire tout sur son passage.

Jan Fabre aborde aussi bien les grands thèmes existentiels, comme la vie et la mort ou l’ordre et le chaos, que les sujets plus romantiques, tels que la nuit et le rêve. Si Jan Fabre est perçu comme un artiste résolument contemporain, et si son œuvre paraît encore à ce point visionnaire et actuelle après toutes ces années d’activité fébrile, c’est surtout parce qu’il use d’un langage doté d’une densité et d’une multiplicité incroyable, allant d’une infinité de traits au bic bleu à une légion de coléoptères d’où émergent des images fugitives. Le grand protagoniste de ces interactions massives et de ces « phénomènes d’émergence » est le bousier, insecte millénaire que Jan Fabre qualifie de « plus ancien ordinateur du monde » et qui, dans de nombreuses cultures, est le symbole de la mort et de la renaissance.

L’iconographie de Jan Fabre est une iconographie pullulante, polymorphe et changeante. Le pouvoir magique de la métamorphose – stratégie de survie adoptée par de nombreux animaux et à l’origine d’autant de mythes même très anciens – occupe une place très importante non seulement dans son œuvre, mais aussi dans sa vie où il en use lui-même à profusion et de façon magistrale. Jan Fabre, dont l’œuvre et la vie se recoupent, est en effet un artiste aux multiples visages, qui passe avec autant d’éclat de la peau d’un metteur en scène de théâtre, à celle d’un scénographe, d’un chorégraphe, d’un dramaturge lyrique et d’un artiste plasticien. Un artiste plasticien qui ne se contente pas de dessiner, mais qui réalise également des sculptures, des installations, des performances et des films. Dans notre monde fondamentalement bigarré et dual, Jan Fabre cherche à engager un dialogue comme Prométhée qui apporte la lumière. Il s’entretient avec ses Guerriers de la Beauté, avec des animaux d’une autre ère, des objets ravagés par le temps, des anges déchus, des artistes et écrivains morts ou vivants, des hommes de science et des philosophes, ses diables et ses démons, avec l’autre, la mort et ce vide obscur au fond de lui.

En jouant brillamment la carte du polymorphisme, du dialogue et de la métamorphose, Jan Fabre s’est taillé une place unique, un territoire bien à lui, sur la scène artistique internationale. Qui s’y aventure, découvre un univers d’une incroyable cohérence et d’un énorme dynamisme ; Le monde fabrien a sa propre iconographie, son propre langage, ses propres règles et lois. Il s’agit par ailleurs d’un monde en perpétuel mouvement, dans lequel l’artiste – guerrier du désespoir et de la beauté, en empereur de la perte, en scarabée millénaire ou en bouffon coiffé d’un bonnet à cornes – se meut avec une grande aisance, se réservant à tout moment le droit d’en modifier les signes, les images et les lois à sa convenance, mais aussi toujours prêt à les laisser surprendre par une conversation pertinente, une brève apparition ou la dynamique inhérente à son propre univers artistique souverain. Il est clair que dans de telles circonstances, l’homme et son œuvre se soustraient à toute tentative de définition et de classification. Qui est Jan Fabre ? En quoi consiste son art ? Répondre à cette question paraît aussi impossible que de « mesurer les nuages ».

Jan Fabre - sélection d’expositions personnelles depuis 2000

2000 - Jan Fabre. Storage Room of a Warrior.
Athens, Alpha Delta Gallery

2000 - Jan Fabre. A Consilience.
London, Natural History Museum

2000 - Jan Fabre & Ilja Kabakov. Sustret. Een ontmoeting/Bctpe4a.
Zagreb, Muzej Suvremene Umjetnosti

2000 - Jan Fabre. Annonce au monde extérieur.
Paris, Galerie Daniel Templon

2001 - Jan Fabre. Swords, skulls and crosses.
Madrid, Espacio Minimo
(Exh. Cat.)

2001 - Jan Fabre. Umbraculum. Een plaats in de schaduw waar gedacht en gewerkt wordt, ver van het gangbare leven.
Otegem, Deweer Art Gallery
(Exh. Cat.)

2001 - Jan Fabre. Tekeningen Ilad of the Bic-Art 1980.
Zürich, Galerie Elisabeth Kaufmann

2001 - Jan Fabre. Angel and Warrior. Strategy and Tactics.
Marugame, MIMOCA Museum of Contemporary Art
(Books)

2001 - Jan Fabre. Memento Mori.
Luxembourg, Galerie Beaumont-Public

2001 - Jan Fabre. Umbraculum. Un lieu ombragé hors du monde pour penser et travailler.
Avignon, Chapelle Saint-Charles
(Books)

2001 - Jan Fabre. Neue Arbeiten.
München, Galerie Bernd Klüser

2001 Solo Exhibition
Jan Fabre. Progetto Roma 2001
Umbraculum . Un posto ombreggiato dove pensare e lavorare lontano dalla vita quotidiana.
Roma, Galleria Comunale d’Arte Moderna e Contemporanea
L’uomo che misura le nuvole - l’uomo dalle gambe di carne.
Roma, Academia Belgica
(Exh. Cat.)

2002 - Jan Fabre. Gaude succurrere vitae (Verheug u ter hulp te komen aan het leven).
Gent, SMAK - Stedelijk Museum voor Actuele Kunst
(Exh. Cat.)

2002 - Jan Fabre. The great confinement.
Salzburg, Galerie Academia & Galerie Mario Mauroner Contemporary Art
(Exh. Cat.)

2003 - Jan Fabre. Umbraculum.
Oslo, Kunstnernes Hus

2003 - Jan Fabre. Sanguis/Mantis.
Paris, Galerie Daniel Templon

2003 – Jan Fabre. Gaude succurrere vitae (Rallegratevi di soccorrere la vita).
Bergamo, GAMEC - Galleria d’Arte Moderna e Contemporanea
(Exh. Cat.)

2003 - Jan Fabre. Gaude succurrere vitae (Alegrate de socorrer la vida).
Barcelona, Fundacio Joan Miro
(Exh. Cat.)

2003 - L’homme qui donne du feu. Un choix dans l’oeuvre sculpturale de Jan Fabre 1977-2003.
Alex, Fondation Claudine et Jean-Marc Salomon
(Exh. Cat.)


Jan Fabre - sélection d’expositions de groupes depuis 2000

2000 - 5eme Biennale d’Art contemporain de Lyon. Partage d’exotismes.
Lyon, Halle Tony Garnier
(Exh. Cat.)

2000 - La Beauté: Nature à l’oeuvre.
Avignon, Clos de Trams & Espace Jeanne-Laurent & Palais des Papes
(Exh. Cat.)

2000 - 7 hügel - Bilder und Zeichen des 21. Jahrhunderts.
Berlin, Martin-Gropius-Bau
(Exh. Cat.)

2000 - Lost Paradise Lost. Kunst und sakraler Raum.
World Expo 2000 – Hannover, Diverse kerken
(Exh. Cat.)

2001 - Sonsbeek 9: LocusFocus.
Arnhem, Diverse locaties
(Exh. Cat.) (Net)

2001 - Sous les ponts, le long de la rivière....
Luxembourg, Les vallées de la Pétrusse et de l’Alzette / Fort Thüngen
(Exh. Cat.)

2001 - 1st Biennial of Valencia. The Body and Sin.
Valencia, Convento del Carmen

2001 - Collections d’artistes.
Avignon, Collection Lambert

2001 - 7th International Istanbul Biennial. Egofugal/Egokaç.
Istanbul, Diverse locaties
(Exh. Cat.)

2003 - 2003 Beaufort. Triënnale voor hedendaagse kunst aan zee.
Diverse locaties aan de Belgische kust
(Exh. Cat.)


Jan Fabre - bibliographie arts visuels - sélection 2001-2003

2003 Exh. Cat.
Jan Fabre. Gaude succurrere vitae. Alegra ’t d’ajudar la vida : Dibuixos – Films – Escultures.
2003 Barcelona : Fundacio Joan Miro – 260 p. : ill. (Catalan – Spanish – English)

2003 Book
L’Ange de la métamorphose : Sur l’oeuvre de Jan Fabre. (Stefan Hertmans)
2003 Paris : L’Arche - 123 p.

2003 Book
Les guerriers de la beauté.
2003 Crisnée : Yellow Now : ill.

2003 Book
Jan Fabre. Sanguis/Mantis : Une performance.
2003 Paris : L’Arche - 61 p. : ill.

2003 Exh. Cat.
Jan Fabre : Gaude succurrere vitae.
2003 Gent : Imschoot, uitgevers - 332 p. : ill. (Italian – Spanish – English)

2002 Book
Heaven of Delight. Jan Fabre : Koninklijk Paleis Brussel/Palais Royal Bruxelles.
2002 Antwerpen : Mercatorfonds - 96 p. : ill. (Dutch – French)

2002 Book
Engel van de metamorfose : Over het werk van Jan Fabre. (Stefan Hertmans)
2002 Amsterdam : Meulenhoff - 123 p.

2002 Book
Je marche pendant 7 jours et 7 nuits. (Jan Fabre)
2002 Paris : Editions Jannink

2002 Exh. Cat.
Jan Fabre : The great confinement.
2002 Salzburg : Academia Galerie und Verlags Gesellschaft : ill.

2002 Book
Heaven of Delight. Jan Fabre : Royal Palace Brussels/Königlicher Palast Brüssel.
2002 Antwerpen : Mercatorfonds - 96 p. : ill. (English – German)

2002 Exh. Cat.
Jan Fabre. Umbraculum : Een plaats in de schaduw waar gedacht en gewerkt wordt, ver van het gangbare leven/A place in the shadow away from the world, to think and work.
2002 Otegem : Deweer Art Gallery - 55 p. : ill.

2002 Book
De wereld van Jan Fabre.
2002 Gent/Amsterdam : Ludion - 47 p. : ill.

2002 Exh. Cat.
Jan Fabre : Gaude succurrere vitae.
2002 Gent: Imschoot, uitgevers - 330 p. : ill. (Nederlands – Frans – Engels)

2001 Book
Ripetizione, Follia, Disciplina : l’opera teatrale di Jan Fabre. (Emil Hrvatin)
2001 Torino : Infinito Ltd edizioni - 190 p. : ill.

2001 Exh. Cat.
Jan Fabre : Progetto Roma 2001.
2001 Roma : Academia Belgica - 140 p. : ill.

2001 Book
Jan Fabre. Umbraculum : Un lieu ombragé hors du monde pour réfléchir et travailler.
2001 Arles : Actes Sud - 129 p. : ill.

2001 Book
Jan Fabre : Angel and Warrior - Strategy and Tactics.
2001 Marugame : Marugame Genichiro-Inokuma Museum of Contemporary Art - 156 p.


Sculptures et installations de l’exposition

LA MAISON DE JAN FABRE 1977
Deweer Art Gallery, Otegem, Belgique

LA MAISON DE JAN FABRE (1977)
Deweer Art Gallery, Otegem, Belgique

IK, AAN HET DROMEN (ME, DREAMING) (1978)
Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen, Anvers

WETSKAMER / THE LAW-PRESERVING JARS ROOM (1979)
La chambre de la loi, 1979
Collection Angelos, Anvers, Belgique

ASCENDENS (1979-2003)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

DEPENDENS II (1979-2003)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

EEN GRIEKSE TRAGEDIE (1981)
Une tragédie grecque, 1981
Collection Angelos, Anvers, Belgique

EEN GRIEKSE OVERWINNING (1981)
Une victoire grecque, 1981
Collection Angelos, Anvers, Belgique

MEDIUM, MEDIUM (1981)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

DE SCHELDE, HE WAT EEN PLEZIERIGE ZOTTIGHEID ! (1988)
L’Escaut, Hé, quelle folie agréable !, 1988
Musée Provincial d’art moderne, Ostende, Belgique

COCON I (1993)
Collection privée

BEEKEEPER (1994)
Apiculteur, 1994
Musée Provincial d’art moderne d’Ostende, Belgique

PROJECT VOOR NACHTELIJK GRONDGEBIED (COCON)
/ PROJECT FOR NIGHTLY TERRITORY (COCOON) (1995)
Collection privée

VLAAMSE KRIJGER (KRIJGER VAN DE WANHOOP)
/ FLEMISH WARRIOR (WARRIOR OF DESPAIR) (1995)
Collection privée

VLAAMSE KRIJGER (KRIJGER VAN DE WANHOOP)
/ FLEMISH WARRIOR (WARRIOR OF DESPAIR) (1996)
Collection privée

ZELFPORTRET ALS JOKER IN DE OMMEGANCKSTRAAT (1997)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

PANTSER (ARM) / ARMOUR (ARM) (1997)
Collection Dott. Luciano & Massimo Maggini, Florence, Italie



PANTSER (BORST) / ARMOUR (BREAST) (1997)
Collection Dott. Luciano & Massimo Maggini, Florence, Italie

PANTSER (BEEN) / ARMOUR (LEG) (1997)
Collection privée

ZAL HIJ VOOR ALTIJD MET AANEENGESLOTEN VOETEN STAAN (1997)
L’ange aux pieds joints, 1997
Stedeijl Museum voor aktuelle Kunst Gent, Belgique

VLEESKLOMP (1998)
Pièce de viande, 1998
Collection Privée

STRATEGIEVELD (DE SLAG VAN DE HEILIGE SCARABEE)
/ STRATEGY FIELD (THE BATTLE OF THE HOLY SCARAB) (1998)
Fondation Musée d’Art Moderne Grand’Duc Jean, Luxembourg
Don des amis des musées d’art et d’histoire, Luxembourg

STRATEGIEVELD (DE SLAG BIJ GULLIVER)
/ STRATEGY FIELD (THE BATTLE BY GULLIVER) (1998)
Fondation Musée d’Art Moderne Grand’Duc Jean, Luxembourg
Don des amis des musées d’art et d’histoire, Luxembourg

DE IMKER / BEEKEEPER (1998-1999)
L’apiculteur, 1998-1999
Collection privée

SLAGVELD/ LE CHAMP DE BATAILLE (table grise) (1999)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi,

SALVATOR MUNDI (1999)
Collection privée Mark Deweer, Otegem, Belgique

KRIJGERS ROZENKRANS (1999)
Guerrier rose-croix
Collection Angelos, Anvers, Belgique

STRATEGIE MET VLINDER / STRATEGY WITH BUTTERFLY (1999)
Collection Mamac, Nice
Acquisition 2003 avec l’aide du FRAM

SLAGVELD / LE CHAMP DE BATAILLE (table blanche) (2000)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

GEVALLEN ENGEL (ANGE DECHU) (2000)
Courtesy Galerie Daniel Templon, Paris

HET KATJE VAN GOD / LE CHATON DE DIEU (2000)
Courtesy Galerie Daniel Templon, Paris

STAART / QUEUE (NOIR) (2000)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

STAART / QUEUE (BRUNE) (2000)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

STAART / QUEUE (VERTE) (2000)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

ZWAARD / SWORD / EPEE (2001)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

VOGELTJE VAN GOD / OISILLON DE DIEU (2001)
Courtesy Galerie Guy Bärtschi, Genève

DOODSKIST MET ZWAAN (2001)
Cercueil avec cygne, 2001
Galerie Beaumont Public, Luxembourg

GLOBE / THE PROBLEM (2001)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

THE GLOVES OF LIFE CATCHING DEATH (2001)
Les gants de la vie saisissant la mort, 2001
Collection Angelos, Anvers, Belgique

INSTRUMENT TO REMEMBER, FEMALE (2001
Instrument du souvenir (femme), 2001
Collection Angelos, Anvers, Belgique

INSTRUMENT TO REMEMBER, MALE (2001)
Instrument du souvenir (mâle), 2001
Collection Angelos, Anvers, Belgique

TERRE DE LA MONTEE DES ANGES (2001)
Collection privée, Milan

OUDE SPIRITUELE REIZIGER / OLD SPIRITUAL TRAVELLER (2001)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

SANGUIS / MANTIS (2001)
Courtesy Galerie Daniel Templon

WORKING TABLE / BED (2001)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

BATH (DÜSSELDORF) (2002)
Baignoire (Dusseldorf), 2002
Galerie Clara Maria Sels, Düsseldorf

SANGUIS SUM (2002)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

VERMIS DORSUALIS EN DUIVELMASKERS
/ VERMIS DORSUALIS & DEVIL MASKS (2002)
Collection Angelos, Anvers, Belgique

BRUGGE 3003 (MONNIK MET BEENDEREN)
/ BRUGES 3003 (MONK WITH BONES) (2002)
Collection Mamac, Nice
Acquisition 2003 avec l’aide du FRAM

BRUGGE 3004 (ANGEL WITH BONES) (2002)
Collection Mamac, Nice
Acquisition 2003 avec l’aide du FRAM

WOLT JEMAND MIR DASSELB VERKEREN DAS THUT DIE BIENEN WADEL ABKEREN, 1990
Si quelqu’un veut être comme moi, cela chasse rapidement les abeilles, 1990
Collection Angelos, Anvers, Belgique

retour