Bruno PELASSY
28 novembre 2003- 29 février 2004

Galerie contemporaine du musée

Bestioles et Créatures

[...] Disons-le tout net : les Bestioles se présentent avant tout comme le cheptel personnel de quelque vieille californienne alanguie au bord d'une piscine baignée de soleil, perfusée au Martini Gin, entre deux piqûres de Botox. Précédées par les sculptures de la série « Freaky Pets Shop » (1994), les «Bestioles» (nom générique donné tardivement à un ensemble d'œuvres volontairement non-titrées) sont de charmantes petites constructions d'inspiration animalière, souvent pas plus grosses qu'un chihuahua, et animées (littéralement) de mécanismes divers qui leurs confèrent mobilité et éloquence sonore. L'une (Sans Titre, 1997) faite de velours, de cristal et de plumes de paon, rampe et remue le plumage en poussant de petits grognements. Une autre (Sans Titre, 1997) est composée de fleurs en tissu et se déplace en roulant à vive allure, poussant un cri. Une autre (Sans Titre, 1998), faite de deux morceaux de plastique, dodeline et tourne en rond en gémissant. Une autre encore (Sans Titre, 2000), semblant perchée sur une patte comme un flamand rose, ne s'agite que du chef au son d'une musique américano-latine, musique qu'on retrouve dans Sans Titre (2001), élégante chose perchée sur quatre pattes de cristal qui vibre en tapotant l'un de ses membres sur le sol. Toutes sont ainsi, accumulant les mouvements d'humeur et les sons incongrus (l'une d'elles chante l'm a Barbie GirI, l'autre ricane, une autre encore se déplace sur un air de Jazz, sa consœur sifflote un air joyeux.) Il est, de fait, moins question de les exposer que de les parquer : elles ont leur propre vie, se déplacent dans l'espace d'exposition qu'elles perturbent allègrement, butent, dans les expositions collectives, contre les socles des œuvres d'autres artistes, et sapent fatalement toute velléité de silence dans un piaillement comique. Impatientes, agacées, elles sont les plaies magnifiques des expositions de groupe et, comme les Silver Clouds de Warhol qui pouvaient partir par une fenêtre ouverte, s'échappent, si l'on n'y prend garde, des salles d'expositions. Foncièrement parasitaires, elles mettent à mal la tranquillité et le conformisme même de la situation d'exposition - et elles attirent l'attention. Malpolies, elles sont aussi superbement arrogantes, faites de matériaux précieux que Bruno Pelassy ne rechigna jamais à employer. Il évoquait à ce sujet sa naissance au Laos et le goût fantasmé que cela aurait éveillé en lui pour les tissus précieux : vison, soie, auxquels il convient d'ajouter le cristal Swarovski, les perles, la pâte de verre... autant de matériaux qui contribuent à faire de ces petits animaux domestiques (comme d'autres de ses œuvres plus classiquement sculpturales, traquant parfois la dimension érigée dans la citation littérale d'un phallus) des bibelots précieux. À mi-chemin, en effet, de l'animal domestique et du bibelot précieux, ces Bestioles, en même temps qu'elles se jouent des conventions de l'exposition, esquissent avec une certaine superbe teintée d'ironie le portrait et le statut de l'œuvre d'art en ce début de siècle - parfois pas très loin du caniche à mémère. Ce faisant, elles ne camouflent pas leur nature même d'élément d'un spectacle global que Pelassy a situé à la lisière du cabaret, du music hall - une dimension qui se retrouve d'ailleurs, dans d'autres œuvres en forme de tentures de velours (Sans Titre / Figlio di Puttana, 1994) ou de rideaux de perles de verre (Viva la Muerte, 1995) - un cabaret dont le casting aurait été fait du côté des Freaks de Tod Browning ou de la descendance illégitime des Gremlins et de Leigh Bowery.
À cette population folklorique et indigne comme l'était la vieille dame, Pelassy a conçu un pendant plus aisément gérable où s'exprime cette fois sans retenue l'extraordinaire dimension poétique de son œuvre. Les Créatures, objets eux aussi d'inspiration animalière et de fabrication mêlant silicone, soie et cristal, évoluent dans des aquariums remplis d'eau, comme de petites Esther Williams post atomiques. L'œuvre y retrouve une posture plus traditionnelle (elle est sur un socle) sans y perdre en ironie (le poisson rouge y remplace le chien-chien) et, surtout, sans abandonner son caractère quasi vivant. C'est que l'œuvre de Pelassy est toute entière traversée d'un érotisme qui ne saurait s'accommoder de l'inertie fatale de la peinture ou de la sculpture : il faut qu'en l'absence d'un corps (que Pelassy retrouve dans les séries photographiques réalisées avec Natacha Lesueur), elle donne le change, sinon de la chair, du moins d'une forme de vie. Les ambitions de ce bestiaire aquatique et terrestre, à l'évidence, excèdent de loin le seul projet qui se résumerait en la fourniture d'un face à main à notre volonté érotisée de posséder, ne serait-ce que par la connaissance, l'œuvre d'art comme un bien supplémentaire. C'est finalement de manière assez métaphorique que cette population tour à tour agitée ou hypnotique, combinant grâce et provocation, assumant sa monstruosité comme une parure, nous renseigne sur la comédie humaine tout autant que sur la combinaison de désirs qui traverse la décision qui conduit un homme à être un artiste. Si les Bestioles et les Créatures de Pelassy, aujourd'hui, et avec d'autres de ses œuvres, s'offrent à nous comme en une parade, rien n'indique qu'elles (les œuvres) plutôt que nous (les spectateurs) soient sur la scène.
Eric Troncy, octobre 2003 - extrait du texte « Bestioles et Créatures » in catalogue de l'exposition

Remembering Bruno Pélassy

[...] Dans l'ensemble, l'influence du Surréalisme sur le travail de Bruno est assez visible. Sa remarquable vidéo, Sans titre, sang titre, cent titres, 1995, exclusivement constituée de séquences trouvées et captées sur des enregistrements télévisuels, montée au petit bonheur la chance, selon des critères personnels et une apparente absence d'intrigue, incarne au plus haut point la mise en œuvre théâtrale de la subjectivité des Surréalistes. Que sont en effet ces étranges sculptures, ces créatures, sinon ses propres et singuliers Cadavres Exquis? La valorisation de l'irrationnel, les calembours visuels, la transmigration du sacré et du profane, l'antropomorphisation biomorphique, les sous-entendus sexuels, le mélange de matériaux ordinaires et précieux, le trait d'esprit mêlé aux pulsions macabres, l'utilisation récurrente d'un lexique composé d'animaux, de végétaux, de morceaux de corps humain et le renvoi à des articles en miroir : chacune de ces caractéristiques est tirée des canons surréalistes. On pourrait même aller jusqu'à dire que la totalité des sculptures totémiques et exotiques de Bruno constitue la progéniture artistique légitime d'un des objets les plus célèbres du Surréalisme : le Déjeuner en fourrure (1936) de Meret Oppenheim. A l'instar de cette œuvre classique d'Oppenheim, la chimère de la séduction érotique, où le désir se gorge de méprise, de trahison, de déception, est un des tropes qui gouverne l'œuvre de Bruno. La série des serpents ornés de pierreries, par exemple, lie une évocation formelle de l'organe sexuel masculin à la représentation du serpent biblique dont la duplicité causa la chute humaine hors du paradis. Cette conjonction d'un érotisme exotique avec ce qui est dangereux et impossible prend des proportions encore plus intenses à la lumière de la mort de l'artiste, du SIDA, maladie associée à une sexualité interdite.

Laura Cottingham, octobre 2003
extrait de « Remembering Bruno Pelassy », in catalogue de l'exposition
Traduction Simon Pleasance

Bruno Pelassy
Né en 1966 à Vientiane, Laos

Expositions individuelles
2001-2002
« Shim », galerie Françoise Vigna, Nice
2000
« Deep, Bruno Pelassy & Larry Krone », Mark Pasek Gallery, New York, Etats-Unis
« Natacha Lesueur & Bruno Pelassy », Le Hall, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon
« Natacha Lesueur & Bruno Pelassy », FIAC 2000, galerie Krinzinger, Paris
1997
« Sur le moment », avec Ben Vautier, atelier Soardi, Nice
« Austerlitz @utrement », galerie Art Concept, Paris
1996
Exposition avec Wilma Kuil, galerie Cokkie Snoei, Rotterdam, Pays-Bas
1995
« Bruno Pelassy », Chez Valentin, Paris
1994
« Un grand saignement S.V.P. », Chez Valentin, Paris
« Freaky Pets Shop », Chez Valentin, Clichy
1993
« Bruno Pelassy », Art Concept, Nice


Expositions collectives
2001
« Jolie attaque pour perdre », espace des Arts, Colomiers
Arte Fiera 2001, stand galerie Françoise Vigna, Bologne, Italie
« Réjouissez-vous », Le Parvis, Ibos
« Salade niçoise et chocolat suisse », Lips Art galerie, Zollikerberg, Suisse
« Provisoirement / provizorno », Art radionika Lazareti, Dubrovnik, Croatie
2000
« Doorto door », galerie des Antiquaires, Art 7, La Station, Nice
Artissima 2000, stand galerie Françoise Vigna, Turin, Italie
« Cross female, Natacha Lesueur & Bruno Pelassy », Kûnstlerhaus Bethanien, Berlin, Allemagne
1998
« Pour un objet dard », Dildo show, 12 rue du Volga, Paris
« Surplus », La Station, Nice
1997
« Des histoires en formes », Le Magasin, centre d'Art contemporain, Grenoble
Galerie-atelier Soardi, Nice
« ABBDGMMNPS », Chez Valentin, Paris


1996
« Traits révélateurs », avec Jean-Luc Verna, espace Jules Verne, Brétigny-sur-Orge
« Absolutely Fabulous », galerie Sintitulo, Nice
Nice Fine Art, Nice
« Doctor, an Engine is Starting in my Head », galerie Cokkie Snoei, Rotterdam, Pays Bas
« 49 francs 90 », galerie La Caisse, Nice
1995
Art Cologne, galerie Art Concept, Cologne, Allemagne
« & », Chez Valentin, Paris
« Blanc, Pelassy, Verna », galerie Art Concept, Nice
« Drôle de drame », syndicat d'initiative, Mons
1994
« Comment raser un donjon qui dérange ? », A l'écart, Montreuil
« Nice by Night », parcours nocturne en appartements, Nice
1993
« Kiki thé Last 2 », galerie Art Concept, Nice
« Christmas Shop », galerie Air de Paris, Nice
« Futura book », galerie Air de Paris, Nice
« Tatoo collection », galerie Air de Paris, Nice
« Urbi et Orbi », Paris, Daniel Buchholz, Cologne, Andréa Rosen, New York, Etats-Unis
« Une certaine idée de la Méditerranée », centre culturel de Montrouge
Art Jonction, Villa Arson, Cannes
« Découvertes », galerie Air de Paris, Paris
1992
« Potlatch », boulevard Stalingrad, Nice

Autres
2001
Aide à la première exposition, Ministère de la Culture
Commande de la DAP, Ministère de la Culture, à l'occasion de l'exposition « Métissages », collection Fonds National
d'Art contemporain.
Présence dans des collections privées en France et à l'étranger.

Bibliographie

2003
Didier Bisson, Natacha Lesueur et Bruno Pelassy, Ulisse e Calypso, La Station, Naples
2000
Natacha Lesueur & Bruno Pelassy, texte de Didier Bisson, Le Hall, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon, 2000
1997
« Bijoux de créateurs », in Vogue, décembre-janvier 1997/98, p. 125
1997
Lili Laxenaire et al., « Bruno Pelassy » in Des Histoires en Formes, Grenoble, Editions Le Magasin, 1997, p. 97
1996
Elisabeth Lebovici : « La grande ceinture expose », in Libération, guide du 13 décembre 1996
Liliane Tiberi : « Cinq jeunes artistes unissent leur talent », in La Tribune, 14 mars 1996
1995
Didier Bisson À la merci de l'autre, exposition Bruno Pelassy, galerie Chez Valentin, Pans,

1995
Didier Bisson, L'annulation ou le retour au point de vue, exposition Blanc-Pelassy-Verna, galeneArt Concept/Nice,
Paris, juin 1995
1993
Didier Bisson, Bruno Pelassy : Genèse en suite d'un faire, 1993, exposition Bruno Pelassy, galerie Art Concept, Nice,

1993
Une certaine idée de la Méditerranée, centre culturel de Montrouge, 1993


Bruno Pelassy
Œuvres exposées

Reliquaires
Sans titre, 1992-1993
pampilles, perles de verre, miroir, cordelettes de coton, fil métallique,
bois peint doré, velours, verre
52 x 55,5 x 36 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
perles de verre, métal, fil métallique, bois peint doré, velours, miroir,
verre - 23 x 70,5 x 27 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 1992-1993
pampilles, perles de verre, strass, cristal, fil métallique, bois peint doré, velours, miroir, verre
34,2 x 65 x 34,2 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
pampilles, perles de verre, strass, métal, fil métallique, bois peint doré, velours, miroir, verre
63 x 34,5 x 34,5 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
tissu de coton, fermeture éclair, perles de verre, fil de coton, bois peint doré, velours, verre
40 x 75 x 64 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
perles de verre, cristal de roche, pierres noires, fil métallique, velours, bois peint doré, miroir, verre
69 x 36 x 26 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1994-1995
pierres semi-précieuses et synthétiques, corail, strass, nacre, dentelle, plastique, marbre, miroir, fil métallique, bronze, peinture sur verre, métal, bois peint doré, verre –
80 x 35 x 22 cm
collection Francisco Mérino, Monaco -

Perles

Sans titre, 1992-1993
perles de verre, bronze, bronze émaillé, fil métallique
27 x 20 x 26 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
perles de verre, cabochons noirs, fil métallique
28 x 23 x 35 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1992-1993
pampilles, perles de verre, cristal de roche, fil métallique - 50 x 7 x 23 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 1994
velours, perles, parfum - 125 x 190 cm
collection privée, Castres

Sans titre, 1995
perles de verre, fil nylon, bois - 220 x 90 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1996
tubes de verre, perles de verre, carton, ruban adhésif double face, bois,
verre - 29 x 41,5 x 1,5 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 1997
perles, fil métallique, sarment de vigne, velours
30 x 40 x 55 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1997
perles de verre, nacre, corail noir, ivoire, fil métallique, sarment de vigne, velours - 45 x 50 x 30 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Ourobouros, 1997
perles, fil métallique, sarment de vigne, velours
40 x 40 x 50 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1997
perles, opales, corail, sarment de vigne, velours
30 x 40 x 60 cm
collection Francisco Mérino, Monaco -

Sans titre, 1997
perles Swarovski _ aurore boréale _, tissu et fer
37 x 33 x 33 cm
galerie Daniel Varenne, Genève -

Sans titre, 1997
perles de verre, pâte de verre, fil et tiges métalliques, fil de coton, plastique - 32 x 20 x 19 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1998
verre, cristal, coraline, perles, métal - 48 x 20 x 23 cm
collection privée, Nice –

Sans titre, 1997
réalisé en collaboration avec Jean-Luc Verna
_uf d_autruche, grenats, opalines, strass, dessins sur papier, perles, métal
doré - 19 x 15 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Cires
Sans titre, 1995
fil métallique, paraffine, plomb - 35,5 x 14 x 2 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 1995
fil métallique, paraffine, plomb –
12 x 4 x 0,5 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 1995
fil métallique, paraffine, plomb –
10,2 x 4 x 0,5 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

9 cires Sans titre, 1996
crayon sur papier, paraffine, pigment
24 x 32 cm chacun
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice

Sans titre, 1996
crayon sur papier, paraffine, pigment - 24 x 32 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 1996
crayon sur papier, paraffine, pigment - 24 x 26 cm
collection privée, Caen - (p. 69)

Dessins
Sans titre, 1994
crayon sur calque, plastique,
cadre en plastique argenté - 6 x 7 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1994
technique mixte sur papier,
cadre en plastique argenté - 7 x 10 cm
collection privée, Nice -

Sans titre, 1994
carte de jeu dans cadre en plastique argenté
10,2 x 7 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

23 dessins de la série _We Gonna Have Good Time_, 1994-1995
crayon sur papier - 31,5 x 23,5 cm chaque dessin
collections : Paulette et Roger Pélassy, Nice
Galerie Cokkie Snoei, Rotterdam
Christian Zervudacki, Nice
Françoise et André Antoine, Vence -

Sans titre, 2000
étude, photographie noir et blanc et encre sur papier cartonné - 32 x 24 cm
et document Sans titre, 2000
texte d_Hésiode dactylographié - 42 x 11 cm
collection Fonds national d’art contemporain

Sans titre, 2002
crayon sur papier - 29,7 x 21 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 2002
crayon sur papier - 29,7 x 21 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2002
crayon sur papier - 29,7 x 21 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2002
crayon sur papier - 21 x 29,7 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Bestioles
Sans titre, 1994
perruque blond cendré, mécanisme de jouet, plastique rouge et blanc, piles -
40 x 30 x 22 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1994
perruque noire, mécanisme de jouet, plastique, coussin de tissu plastifié, tissu de coton, fermeture éclair, piles –
30 x 20 x 18 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 1994
perruque auburn, mécanisme de jouet, plastique, piles –
30 x 20 x 12 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1994
perruque noire, mécanisme de jouet, plastique, piles
55 x 30 x 22 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 1994
fleurs artificielles en tissu, cheveux synthétiques, inox, miroir, mécanisme de jouet, piles - 15 x 15 x 15 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 1994
laine d_acier, mécanisme de jouet sonorisé, piles
22 x 22 x 15 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 1994
perles, mécanisme de jouet, piles - 16 x 15 x 12 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 1996
fleurs artificielles, tissu, mécanisme de jouet sonorisé, piles
25 x 40 x 20 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 1997
plante artificielle en tissu, mécanisme de jouet, piles
45 x 25 x 22 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 1997
velours, cristal, plumes de paon, mécanisme de
jouet sonorisé, piles - 20 x 50 x 15 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 1997
fourrure de lapin, plastique, métal, mécanisme de jouet sonorisé, piles – 11 x 20 x 20 cm
collection privée, Nice -

Sans titre, 1998
papier à cigarettes, plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles –
16 x 18 x 10,5 cm
collection Paulette et Roger Pélassy –

Sans titre, 1998
plastique, tissu plastifié, tige de métal recouverte de plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles
15 x 15 x 15 cm
collection Paulette et Roger Pélassy –

Sans titre, 1998
plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles
10 x 20 x 10 cm chacun
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 1998
plastique, mécanisme de jouet sonorisé, chaîne de métal, piles - 10 x 15 x 12 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 2000
paille de Venise, soie, céramique, marteau, mécanisme de jouet sonorisé, piles - 50 x 12 x 12 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 2001
marabout, paille de Venise, plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles -
20 x 13 x 13 cm
socle : miroir en fer à cheval ; 15 x 30 cm
collection Ben Vautier, Nice -
Sans titre, 2001
python, paillettes, cristal, verre, mécanisme de jouet sonorisé, piles – 40 x 23 x 20 cm
collection Ben Vautier, Nice -

Sans titre, 2001
hermine, vison, dentelle, silicone, plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles - 33 x 23 x 11 cm
collection privée, Nice -

Sans titre, 2001
fourrure, cristal, métal, mécanisme de jouet sonorisé, piles -40 x 15 x 15 cm
collection Christian Zervudacki, Nice -

Sans titre, 2001
cristal, vison, python, verre, mécanisme de jouet sonorisé, piles – 19 x 10 x 10 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 2001
fleurs artificielles en tissu, plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles
-28 x 21 x 15 cm
collection Andrea Busto, Turin -

Sans titre, 2001
raphia, métal, plastique, mécanisme de jouet sonorisé, piles - 30 x 27 x 25 cm
collection privée, Paris -

Sans titre, 2001
fourrure, cuir, métal, mécanisme de jouet sonorisé, piles - 12,5 x 36 x 20 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2001
vison, mécanisme de jouet sonorisé, piles
7,5 x 12 x 16 cm
collection Paulette et Roger Pélassy -

Sans titre, 2001
plumes de boa, mécanismes de jouet sonorisé, piles
20 x 45 x 34 cm
collection Paulette et Roger Pélassy –
Sculptures
Sans titre, 1992
marbre, poudre d_or et cire - 30 x 18 x 2 cm
collection privée, Nice -

Sans titre, 1995
marbre - 25,5 x 16 x 1,5 cm
collection privée, Nice -

Relaxing Balls, 1996
bois, soie, métal, poils et cire - 12,5 x 7,5 x 5,5 cm
collection privée, Paris -


Sans titre, 1998
céramique argentée, boucles métal, sangle
22 x 9 x 5,5 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2000
gant de chevreau blanc, vison blanc, cheveux châtains, pierre taillée, mousse expansée - 31 x 11 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2000
gant de chevreau blanc, pierre synthétique
23,5 x 7 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2000
gant de chevreau blanc, mousse expansée
34 x 10 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2000
gant de chevreau noir, vison, cire à cacheter, citrine, métal, marbre,
bronze - 31 x 11 x 9 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 2000
gant de chevreau blanc, tubulure plastique, cordon de coton rouge –
36 x 11 x 7 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2000
tête de canard naturalisée, cristal de Baccarat
21 x 8 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice –

Sans titre, 2000
bois, fourchette inox, coton, cire –
30,5 x 8 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Sans titre, 2001
crayon sur marbre - 109,5 x 45,5 x 2 cm
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -

Créatures

Relaxing Balls, 2000
créature : dentelle d_Argentan, tulle de soie, gel silicone, perles de cristal - 5 x 7 x 3,7 cm
aquarium : verre et acier
collection Fonds national d_art contemporain

5 créatures : Sans titre, 2000-2001
soie, silicone, perles et aquariums
dimensions variables
collection Paulette et Roger Pélassy, Nice -