Marie-Josée Laframboise
Infiltration
11 mars - 11 juin 2006


Infiltration, 2005
Galerie contemporaine

L’exposition Marie-Josée Laframboise. Infiltration a été réalisée dans le cadre d’un échange PACA/Québec*, en partenariat avec la Galerie de l’Université du Québec à Montréal et la Villa Arson, Nice.
*«Québec / Provence-Alpes-Côte d’Azur / Art contemporain» est une initiative de la région Provence Alpes Côte d’Azur portée par la REGIE Culturelle régionale. Elle bénéficie du soutien de l’Association française d’action artistique et de la Délégation générale du Québec en France.

L’artiste québécoise travaille à partir de trois composantes : un lieu, un matériau brut et des observations furtives. C’est par une fusion ingénieuse de ces éléments qu’elle crée à chaque fois une œuvre faite sur mesure qui prend littéralement d’assaut le lieu qui l’accueille. S’opère alors la construction d’un paysage qui est à la fois architectural de par son ancrage aux parois et sa capture de l’espace, et poétique de par la souplesse et la simplicité de la forme qui en émerge.

Pour la galerie contemporaine du Mamac, Marie-Josée Laframboise joue avec le lieu et convie le visiteur à expérimenter, à se laisser prendre au jeu, parfois même au piège, en se faufilant dans une structure composée d’un filet vert servant à recueillir les fruits une fois tombés des arbres. Le filet, détourné de sa fonction première, devient une matière privilégiée par sa malléabilité, sa couleur, sa brillance et sa transparence.
L’artiste, à l’aide d’agrafes, de pinces, et de billes, tend le filet pour créer des volumes et des vides qui se succèdent, s’opposent afin de composer une forme tentaculaire. Le filet de Marie-Josée Laframboise infiltre, glisse, traverse, s’enfonce, se loge au même titre que le visiteur qui accepte l’invitation à déambuler et à prendre conscience du lieu qui l’entoure, à le voir autrement.

Le projet a pris forme lors d’un séjour de l’artiste à Nice en 2004. C’est à ce moment qu’elle a pris connaissance du lieu d’exposition, mais surtout ce fût l’occasion de découvrir une ville, son histoire, ses bâtiments, ses motifs et ses singularités. Ces observations sont traduites par les dessins que l’on retrouve dans le passage vitré qui mène à la salle d’exposition.
Réalisés à l’aide de pastels gras sur des pellicules transparentes, ses dessins traduisent la mémoire des souvenirs que l’artiste a amassés lors de son séjour : un détail architectural aperçu sur une villa niçoise, un fragment de porcelaine trouvé au bord de la mer ou encore une portion d’une carte géographique. S’ajoutent également à ces notes de voyage, des extraits de projets antérieurs réalisés par l’artiste et des références à ses lectures.

Le travail in situ de Marie-Josée Laframboise réside dans l’appropriation de l’espace, l’envahissement par l’accumulation, la transparence du geste, la pensée du lieu.
Née à Québec, Marie-Josée Laframboise vit et travaille à Montréal (Québec, Canada). Diplômée de la Maîtrise en art de l’Université Concordia (Montréal, 2002) et de celle de la Glasgow School of Art (Écosse, 2000), elle expose professionnellement depuis 1992. Outre le Canada, ses installations in situ ont été présentées à plusieurs reprises en Suisse, en Allemagne, en Autriche lors d’expositions collectives, de résidences ou de symposiums. Ses œuvres sont représentées, entre autres, dans les collections suivantes : Musée national des beaux-arts du Québec, Fondation Christoph Merian (Bâle, Suisse) et Migros Klubschule (Bâle, Suisse).
L’artiste est représentée par la galerie Pierre-François Ouellette art contemporain à Montréal.
L’exposition bénéficie du soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, du Ministère des Relations internationales du Québec (Commission permanente franco-québécoise) du Ministère des Affaires étrangères du Canada, du Centre culturel canadien à Paris, de l’Université du Québec à Montréal et du Consulat général de France à Québec.

Cette exposition est inscrite
dans le cadre de « L’Année du Canada à Nice »


et de “francofffonies ! le festival francophone en france”,
16 mars -9 octobre 2006 - www.francofffonies.fr