Collection permanente

Donation de Niki de Saint Phalle

En octobre 2001, Niki de Saint Phalle a consenti une exceptionnelle donation au Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice : 190 pièces, dont 63 peintures et sculptures et 127 œuvres sur papier, qui ont été présenté lors de l’exposition-rétrospective Niki de Saint Phalle, la Donation du 17 mars au 27 novembre 2002 au musée.
Cette donation a été complétée par l'acquisition par la Ville de Nice pour le musée d'une sculpture monumentale de la série des Mariées : La mariée sous l'arbre, 1963, acquise avec l'aide du Fonds du Patrimoine.
La donation a été signée le jeudi 11 octobre 2001 à 17 heures.
La convention établie avec l'artiste induit la diffusion et le rayonnement de l'œuvre. Ainsi une salle permanente Niki de Saint Phalle / Jean Tinguely a été installée au 2ème étage des collections du musée, permettant ainsi d'apprécier de façon permanente la donation de l'artiste au sein du mouvement des Nouveaux Réalistes

Retrouvez toutes les oeuvres de la donation Niki de Saint Phalle au MAMAC dans la rubrique Collection en ligne

Le Monstre du Lochness


Niki de SAINT PHALLE, Monstre du Loch Ness, 1993,
Miroirs et céramique sur structure en polyester, 330 x 520 x 300 cm,
Donation de l'artiste en 2001, Inv. : 2001.13.61,
© Niki Charitable Art Foundation / Adagp, Paris ; Crédit photographique : Muriel Anssens/Ville de Nice

Cette sculpture monumentale réalisée pour l’extérieur est installée de façon permanente sur le parvis du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain ; ce parvis a lui-même été inauguré sous le nom d’Esplanade Niki de Saint Phalle, à l’occasion de la donation de 190 œuvres consentie par l’artiste à la Ville de Nice en octobre 2001, pour son musée d’Art moderne et d’Art contemporain.

Cette sculpture monumentale réalisée pour l’extérieur est installée de façon permanente sur le parvis du Musée d’Art moderne et d’Art contemporain ; ce parvis a lui-même été inauguré sous le nom d’Esplanade Niki de Saint Phalle, à l’occasion de la donation de 190 œuvres consentie par l’artiste à la Ville de Nice en octobre 2001, pour son musée d’Art moderne et d’Art contemporain.

Le Monstre du Loch Ness fait partie d’une série d’œuvres intitulée “ Les Animaux Blessés ”, série à laquelle appartiennent aussi les panneaux de céramique Positive et Negative Dragon et Rhinocéros.

A l’origine, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely avaient équipé le dragon d’un circuit hydraulique interne intégrant un percolateur qui lui permettait de cracher de la vapeur d’eau. La restitution de la vocation de “fontaine” de cette œuvre faisait partie des intentions de Niki de Saint Phalle, c’est pourquoi après la disparition de l’artiste en mars 2002, la Ville de Nice en a autorisé la réalisation, à la demande du Mamac et en accord avec la Niki Charitable Art Foundation, garante du droit moral de l’artiste.

retour